Songe à la douceur – Clémentine Beauvais

Il vit métaphoriquement. Il ne se préoccupe jamais
des choses, il ose
la transcendance,
l’amour fou
la création, le drame, le lyrisme.
Il vit d’optimisme et d’excès.

Publicités